La Malhoure et la ferme du Grand Clos

  • La Malhoure, "berceau" de la famille RENAUD depuis au moins 1695

 

La présence des premiers ancêtres RENAUD (orthographe de l'époque) est signalée dès le XVIIème siècle à La Malhoure, localité située à quelques kilomètres au sud de Lamballe (Côtes d’Armor), ainsi qu’en atteste l'acte de mariage de François RENAUD et Jeanne THOMAS le 3 novembre 1695 (voir ci-dessous).

   

Mariage de François RENAUD et Jeanne THOMAS à La Malhoure le 3 novembre 1695.
Mariage de François RENAUD et Jeanne THOMAS à La Malhoure le 3 novembre 1695.

 

Rien ne précise, avant 1730, le domicile exact des RENAUD sur la paroisse de La Malhoure (on ne parle pas encore de commune).

  • La ferme du Grand Clos, domicile de la famille RENAUD durant plus de 150 ans.

 

A partir de 1730, et probablement plus tôt encore, c’est précisément à la ferme du Grand Clos, non loin du bourg et du château de la Roche, qu’il faut voir l’origine de nos ascendants les plus proches.

Ils y ont exploité la ferme durant plus d’un siècle et demi, en louant sa terre aux propriétaires successifs.

 

Plan-terrier du duché de Penthièvre, années 1785-1789, extrait La Malhoure (cliquer pour agrandir)
Plan-terrier du duché de Penthièvre, années 1785-1789, extrait La Malhoure (cliquer pour agrandir)

Cette ferme, qui est toujours exploitée de nos jours, est mentionnée de façon constante dans les actes paroissiaux des RENAUD de 1730 à 1869.

 

Elle a peut-être été exploitée par la famille RENAUD dès le XVIIème siècle, mais aucun acte antérieur à 1730 ne l'atteste actuellement.

 

De nombreuses générations de RENAUD se sont succédées pour tenir la ferme du Grand Clos durant au moins 150 ans : 

 

  • Mathurin RENAUD, né en 1700 à La Malhoure, habitant le Grand Clos avant 1730
  • Jean RENAUD, né en 1730 au Grand Clos
  • François RENAUD, né en 1758
  • Jean RENAUD, né en 1796
  • François RENAUD, né en 1822, frère aîné de joseph RENAUD (ascendant direct né en 1834), qui sera le dernier à tenir la ferme jusqu'à son décès en 1869.  
Acte de naissance de Jean RENAUD le 26 mai 1730, attestant que le domicile des parents est situé au Grand Clos
Acte de naissance de Jean RENAUD le 26 mai 1730, attestant que le domicile des parents est situé au Grand Clos
  • La fin de la présence des RENAUD au Grand Clos.

Les recensements de la population permettent de suivre, de 1836 à 1872, la présence puis le départ de la famille RENAUD du Grand Clos.

 

Le tableau ci-dessous résume ces données (cliquer pour agrandir).

En 1836, la ferme est tenue par Jean RENAUD et sa femme Françoise HERCOUËT.

La ferme est alors très peuplée, et l'on dénombre 10 membres de la famille logés sous le même toit, puis 11 en 1841.

 

Jusqu'en 1856, la famille comprend toujours environ 8 membres, qui ne sont pas tous dénombrés en raison de certaines absences au passage de l'agent de recensement.

C'est le cas de Joseph RENAUD qui, âgé de 22 ans en 1856, se trouve alors mobilisé en pleine guerre de Crimée.

 

Au décès du père Jean RENAUD en 1856, c'est son fils aîné François RENAUD qui reprend la ferme. Ce dernier s'est marié l'année précédente à Jeanne Marie BROUTE qui a quitté sa commune de Plénée et qui habite désormais au Grand Clos.

 

Les frères et sœurs de François quittent tous progressivement la ferme, à l'instar de Jean (1826-1882) qui s'installera à Plestan ou de Joseph (1834-1894) qui, revenu un bref moment de Crimée après avoir participé à la guerre, va se rendre au Gouray pour tenir le bureau de tabac disponible auquel il peut prétendre en tant que pensionné de guerre. Il s'y mariera à Azeline LE BLAIN et y aura ses 9 enfants, dont Jean Baptiste RENAULT, futur instituteur de Trémeur.

 

Ainsi en 1866, seuls restent au Grand Clos François, son épouse et leurs 4 enfants, ainsi que son frère Mathurin qui se mariera en 1869 et quittera à son tour le Grand Clos.

 

Dans la nuit du 6 au 7 juillet 1869, François RENAUD qui n'a que 47 ans, meurt soudainement au Grand Clos et laisse après lui sa femme de 32 ans et leurs 6 enfants dont le dernier n'a que 7 mois.

Cette mort précoce va entraîner une rupture profonde et définitive entre la famille RENAUD et le Grand Clos, dont elle n'est que locataire depuis l'origine.

 

Jeanne Marie BROUTE, veuve de François, a 35 ans en 1872 et habite toujours au Grand Clos où elle élève ses enfants, au nombre désormais de 6, âges de 13 ans à 3 ans. Elle tient encore courageusement la ferme, mais à l'évidence, ses conditions de vie sont très difficiles. 

 

Faute de pouvoir conduire seule la ferme et en assurer des revenus suffisants pour faire face au loyer, Marie Jeanne va devoir prendre une décision importante.

 

 

Mise à jour : juin 2022

(c) Jean-Marie Renault, 2008-2022

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.