Glossaire de parler de Trémeur

Jean RENAULT, édition 2007

 

Complément : glossaire du Gouray

Ces mots ont été transmis à Jean RENAULT par son père Jean-Baptiste, né dans cette commune du Méné (Côtes d'Armor) en 1880.

 

 

 

A

Abattue n.f.. Faire une abattue : dégager de la terre au pied d’un arbre.

Abienner v. Tire parti des reste de quelque chose.

Afistoriom n.m. Fourbi, outillage [n’a pu être vérifié].

Allumer (s’) v. Faire une chute en s’allongeant de tout son long.

Anesser (s’) v. Devenir noir. V’la l’ciel qui s’anesse.

Anvin n.m. Correspond au trémeurois V’lin (les animaux rampants).

Ardiller v. Salir. Tu as tout ardillé tes hannes !

Arseni n.m. Poison. Si j’mens, j’veux qu’le verre-là m’servirait d’arseni (expr.).

Aubiche n.f. Intuition, intelligence. Avoir de l’aubiche : avoir l’idée de ce qu’il faut faire.

B

Baiser v. Vider avec une écope.

Baisure n.f. Zone de contact entre deux pains voisins dans le four. A la sortie du four, la séparation des pains rend cette partie dépourvue de croûte.

Bergasser v. Roter. Faut mieux péter que bergasser à la table d’un monsieur (expr.)

Berlinge Sorte de drap [bélinge à Trémeur].

Bérouée n.f. Colique. Une bérouée d’mal de vent’. [Brest : on disait brouée, cf. breton : brouadur].

Boué d’erguèniss’ n.m. Bois de réglisse (friandise).

Bourgadin n.m. Habitant du bourg [péjoratif].

Brûlerie n.f. Incendie.

Bzite n.f. Poire sauvage venue de semis naturel [Trémeur : gobette. Se disait aussi à Mégrit, à Languédias].

C

Cann’futer v.

Châillots Blocs de pierre ayant résisté à l’érosion.

Chat borgnard n.m. Colin-maillard. Jouer à chat borgnard.

Cliardaisser v. Luire, briller.

Corniére n.f. Angle. Un clos à trés cornéres : un champ triangulaire [était réputé maudit].

Corporaille n.f. Viscères des animaux tués à la ferme.

Cuetter v. Avaler.

D

Daburotée n.f.. Pissée. Une bonne daburotée. [A Trémeur, on disait parfois déburotée].

Déhoter v. Démunir quelqu’un de quelque chose

E

Ebéyer v. Vider (les poissons).

Ecaupler v. Ecoper. Par ext. : boire une bolée.

Egrouger v. Egruger [JR]. [Se disait à Trémeur (RT)].

Elouter v. Trier, choisir. [cf. franç. élire.].

Emiette n.f. Miette. Il mangit ça qu’les émiettes en volaient au solier !

Epeüria n.m. Epouvantail.

Epritoché adj. Eveillé. Et’ épritoché comm’ èn’ pan’rée de p’tits chatons.

Essas n.m.pl. Restes d’un repas, ce que l’on ne mange pas. T’as fait les essas gros : tu as fait de grosses épluchures.

Essemiller v. Eparpiller [se disait à Trémeur (RT)].

Estrivaller v. Faire quelque chose trop vite, sans soin, en l’abîmant.

Eure (être sur l’) Etre penché sur le côté, comme Térué.

F

Feune n.f.. Fourche.

Feuv’ n.m. Botan. Hêtre.

Filomie n.f. Physionomie.

Fournigoter ou fourgoter v. Fouiller en remuant [cf. PLI 1983 : fourgonner] [Orain indique fournigoter dans toute l’Ille-et-Vilaine et fourgotter à Dourdain].

Fratres n.m. (prononcer fratresse) Coiffeur [JR]. [Se disait à Langourla, mais pas à Trémeur (RT). PLI 1910 : frater (pl. fraters) est indiqué pour religieux illettré, garçon chirurgien, barbier].

Frutéïgier adj. Amateur de fruits.

Frutt’ adj. Sauvage, peu abordable (se dit d’un animal domestique qui ne se laisse pas approcher). [Se disait à Trémeur]. 

G

Gerbière n.f.. Porte extérieure sur la façade d’un grenier.

Gernotte n.f. Botan. Ombellifère à racine charnue et comestible, au goût de noisette. Faut pas manger des gernottes, ça donne des poués ! : Il ne faut pas manger de gernotte, ça donne des poux !

Glan-net n.m. Pièce de bois fichée dans la maçonnerie du foyer, fendu à son extrémité pour soutenir une chandelle. [cf. églaner à Trémeur].

Goule n.f. Bouche, gueule. Ne pas donner pour teurte de la goule : faire payer cher, faire payer très cher.

Gôzi adj. [parlant du bois resté dehors et s’effritant] Vermoulu. Le bois est tout gôzi [cf. breton kozh (vieux) ?].

Grapeaux n.m.pl. Ce qui reste au fond d’une casserole.

Greillon n.m. Tison enflammé.

Guéger v. Embaucher quelqu’un. Se guéger : s’embaucher.

Guèr n.f. Ondée [Trémeur : guilée].

Guergéter v. Grelotter.

Guernisson n.m. Pousse de chou fourrager [Trémeur : bricoli].

H

Hanoche n.f.. Trique, gourdin.

Harasse (manger la -) v. Dépenser tout son bien.

Hausser de tête v. Devenir fou.

Hèr n.f.pl. (expr.) Et’ dans la hèr du diab’ : être entre les griffes du diable.

Hèter v. Plaire. J’me hète ben ici. La musique-là me hète ben. [Se trouve dans Rabelais sous la forme hayter (même sens)].

Hourcaou n.m. Bélier.

I

Irangne n.f.. Zool. Araignée. Les moules d’août val’ des preugniaux, les moules de septembre val’ des irangnes ! : Les mûres d’août ont le goût de pruneaux, les mûres de septembre ont le goût d’araignée (dicton).

K

Kimbertengn’ ou kimberteïgn n.m. Vilebrequin [Se dit aussi à Sévignac].

L

Lincrou adj. Gluant, visqueux.

Loge n.f. Zool. Vairon [A Trémeur, désigne la loche (poisson)].

Lûcet n. Botan. Myrtille.

M

Manoué n.m. Manche. Avoir l’manoué : être le patron, dominer grâce à la sorcellerie.

Mécanique n.f. (expr.) La mécanique est au jeudi ! : voilà que ça recommence (en parlant d’un orage, par ex.).

Mener v. Mener. M’ner la trée par la soue : commander à la maison [se dit des femmes qui « portent la culotte »].

Menues merdes n.f.pl. Diarrhée. Avoir les menues merdes.

Mol n.m. Roue [Même sens qu’à Trémeur].

Morphose (être en -) (expr.) Etre somnolent, endormi.

M’surou d’feuv’ n.m. Zool. Oiseau grimpant le long des troncs de hêtre [mot à mot : « mesureur de hêtre »].

N

Nijo (pomme de -) n.f.. Pomme de garde, conservée sur la paille comme sur un nid.

Nouvet n.m. Noyau [Se dit aussi : os].

O

Offignou adj. Hésitant, qui fait le difficile sur ce qu’on lui offre à manger [du v. offigner : hésiter].

Orguienche n.m. Petit morceau (de pain, par ex.). I’ reste un orguienche.

Os n.m. Voir nouvet.

Ôté n.m. Partie habitée de la maison [cf. Trémeur].

P

Patasses n.f..pl. Pommes-de-terre.

Pélo n.m. (expr.) Avoir l’pélo du diab’ dans la quoue : être ensorcelé.

Pénaou adj. Penaud, qui a l’oreille basse.

Peussine n.f. Pis de la vache (comme aliment). [Trémeur : peu].

Picoche n.f. (expr.) Avoir ène bonne picoche : avoir la langue bien pendue, être bavard [Se dit à Trémeur].

Pitoche n.f. Voir Trémeur : Gnousse.

Plâcher ou piâcher v. Mâcher. Plâcher de haut : manger avec difficulté quelque chose qu’on n’a pas osé refuser.

Ponasse n.f. Oviducte des poules.

Poques n.f.pl. Mains.[Semble se dire actuellement ailleurs].

Poster v. Poursuivre à pied [cf. Trémeur cousser].

Q

Quernelle n.f.. Bobine sur laquelle on enroulait le lin.

Quilliran n.m. Personne de très grande taille. Un grand quilliran, un dépandou d’andouille.

Quinquenaise n.f. Faucille à dents destinée à couper les gerbes de blé par le milieu dans la réalisation du chaume des toitures. [Trémeur : daoubin].

R

R’goncer v. Tonner de nouveau (orage). Ça r’gonce : le tonnerre revient alors qu’on croyait l’orage parti.

R’gromer (se -) v. Se rengorger [Se dit à Trémeur].

R’lundayer v. Reluire. Lè co du quioché r’lundaie au soula : la cloche du clocher brille au soleil.

R’monter ès runges v. 1-Remonter fréquemment des bronches (mucosités). 2- (par ext. et plus fréquent) : ressasser un grief, tourner en rond.

R’volumer v. Faire des tourbillons (de poussière, etc.).

Ringler v. Avoir une respiration sifflante (asthme). [Trémeur : signifie rancir].

Ruche n.f. Abeille.

S

Saner v.Castrer [Se dit à Trémeur].

Sarceller v. Déchirer, par maladresse ou parce que l’outil de découpe n’est pas assez tranchant.

Ségogne n.f. Manivelle [cf. vieux-français cignone : manivelle].

Serpidâs n.m. Mégère, femme acariâtre. Un vieux serpidâs.

T

Tenant adv. Beaucoup. [Se met en fin de phrase : y’en a pas tenant. On ne dit pas : y’a pas tenant de monde. Entendu aussi à Trémeur].

Ténesse n.m. Médic. Ténesme. Avoir le ténesse.

Terjié n.m. Trajet. C’neü-tu ben l’terjié d’l’oté ? : connais-tu bien la route pour venir chez nous ?

Tiempran n.m. Ensemble du matériel. Tout son tiempran : toutes ses affaires, tout son équipement [cf. affutiaux à Trémeur].

Tôter v. Choyer, dorloter[Se dit aussi pouletter].

Traoué n.m.  Dévidoir de forme carrée, sur lequel on enroulait le fil après filage [Se dit dévoloué à Trémeur]. Devinette : Qui qui courent l’s uns après l’s’aut’es et qui n’s’rattrapent jamais ? Réponse : Les quat’quettes d’un traoué.

Tunguer v. Soupirer en faisant un effort.

V

Ver adv. Oui. Verméï : ouis, mais.

Vispi ou vispille n.f. Zool. Vipère. [Se dit aspi rouge à Trémeur].

Mise en ligne : décembre 2020

(c) Jean-Marie Renault, 2008-2021

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.