Maladies infectieuses, épidémies et pandémies dans l'histoire familiale

 

L'actualité sanitaire de l'année 2020 conduit à s'interroger  sur l'existence de maladies contagieuses, d'épidémies ou de pandémies dans le passé familial

 

Les pathologies infectieuses, régionales ou mondiales, constituent souvent des marqueurs sociaux et économiques importants et illustrent en partie les conditions de vie de nos ancêtres.

La pauvreté, l'insalubrité des logements, l'ignorance des gestes barrière, le manque d'hygiène et les conquêtes coloniales ont placé en grand danger certains membres des familles RENAULT-JEAN et LE BAILL-MORLAIS.

 

Nous disposons généralement de peu de données relatives à l'état sanitaire de l'environnement de nos ancêtres, et les informations précises sur la santé des individus restent rares. 

A titre d'exemple, les actes de catholicité ou d'Etat-Civil ne mentionnent pas, sauf rare exception, la cause du décès d'un ancêtre.

Seules certaines informations (âge du défunt, évolution brusque du nombre de décès dans l'année, etc.) permettent indirectement de supposer une cause sanitaire ou accidentelle au décès.

 

 

Nous disposons toutefois de quelques témoignages précis, oraux pour la plupart et donc introuvables dans des archives, qui nous permettent aujourd'hui d'aborder le cas de quelques ancêtres.

Ces témoignages de personnes disparues aujourd'hui, notamment Jean RENAULT et Francis BERTIN, ont été précieux et ont permis d'établir le présent bilan.

  

Cinq maladies infectieuses épidémiques ou pandémiques ont été bien identifiées dans l'histoire familiale. Dans l'ordre chronologique d'apparition, on peut citer le choléra, la tuberculose, la fièvre jaune, la fièvre biliaire hémoglobinurique et la grippe espagnole

JMR 2020

(c) Jean-Marie Renault, 2008-2020

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.