Glossaire de parler de Trémeur

Jean RENAULT, édition 2007

 

S

Sa n.m. Soir.

Sablon n.m. Falun, extrait de la région de Tréfumel, du Quiou et de St-Juvat, servant d’amendement dans les terres lourdes.

Saf ou sav adj. Très sec et coupant (vent).

Saner v. Castrer [se dit aussi au Gouray].

Sangne n.f. Méd. Zona.

Sanceler v. Déchirer en coupant de façon malhabile ou parce que l’outil découpe mal [se disait aussi au Gouray].

Sas n.m. Tamis [figure au PLI 1983].

n.m. Sel.

Sécart n.m. Tonneau d’une capacité égale à 7 quarts de barrique.

S’gogne n.f. Zool. Cigogne.

Senille n.f. Botan. Chénopode.

Sente n.f. Sentier. [cf. PLI 1983 : du latin senuta, petit sentier]. Le Clos de la Sente : nom du champ sur lequel a été acheté le terrain d’habitation des Renault.

Sentiment n.m. Odeur corporelle. Avoir du sentiment : dégager de l’odeur.

Séoûde n.m. Botan. Saule. Le Saudras : [lieudit] le Saudrais (saulaie, lieu planté de saules).

Séoûquette n.f. Zool. Sauterelle.

Sercl’ n.f. Ensemble des mauvaises herbes à sarcler.

Serrer v. Ramasser. Serrer les pommes.

Seu n.m. Botan. Sureau (Sambucus nigra).

Seyon n.m. Sillon [rare].

Sia ! adv. Si ! Dame sia !

Sicot n.m. 1- Reste de la base des plumes sur la peau d’une volaille. 2- Chaume, reste de la base des tiges coupées restée dans le sol.

Sieu n.m. Suif. Chandelle de sieu.

Sign’rie n.f. Surnom, donné par moquerie. C’est pas mon nom, c’est eun’sign’rie !

Sio n.m. [prononcé bref] Seau.

Solet n.m. (pl. solêts) Soulier.

Solier n.m. Grenier (cf. breton solier, grenier).

Sonner v. Sonner. Sonner une nouvelle : sonner le glas.

Sonnou n.m. Sonneur [en particulier pour les noces].

Sosson n.m. Paysan ne possédant pas de chevaux, payant le service de ceux de son voisin en réalisant chez lui des travaux à bras.

Souillie n.f. Enveloppe de tissu que l’on remplit de balle pour confectionner le matelas des enfants.

Souillotter v. Commettre de petits larcins, en égrenant dans un seau les récoltes sur pied [serait à vérifier auprès d’un ancien].

Soula n.m. Soleil.

Sour n.m. Zool. Salamandre. Sour gâr : salamandre tachetée.

Sour’goulier n.m. Double menton.

Souricier adj. Qui attrape bien les souris : un chat souricier.

Souris-chaude n.f. Zool. Chauve-souris.

Subler v. Siffler.

Sublet n.m. Sifflet.

Sublette n.f. Petite anche vibrante que l’on réalise au printemps à l’aide d’un morceau de branche de noisetier ou de saule, produisant une seule note.

Subout n.m. Etai.

Subouter v. Etayer.

T

Ta 1-pr. Toi. 2-adj.poss. Ta. 3-n.m. Etable.

Talousson n.m. Morceau de pain épais, difforme et mal coupé.

Tamponne n.f. Pistolet à air comprimé réalisé à l’aide d’une branche de sureau.

Tantôt (à) interj. Au revoir.

Tanvillon n.m. Plaque d’acier perforée disposée sur le feu à l’aide d’un trépied, pour modérer la chauffe [fait penser au breton tan bihan, petit feu].

Tanviolle n.f. Galette plate, d’une épaisseur moyenne d’environ 3 cm, réalisée avec la pâte à pain de la ferme et cuite au four à pain.

Taoupette n.f. Bouteille de 30 à 50 cl [sens voisin de fillette]. Une personne dénommait sa « p’tite castrole » par sa « p’tite taoupette ».

Tapon n.m. Tampon de chiffon servant à boucher un conduit [PLI 1983].

Taraque n.m. Zool. Tique [JR notait taratte].

Tarer v. Maculer, tacher durablement. J’ai eu du mal à nettoyer ma castrol’, elle était toute tarée [par des aliments qui avaient attaché].

Teil n.m. Tesson de bouteille.

Tek n.m. Jeu semblable au tennis, auquel on jour à l’aide raquettes en écorce de chêne.

Tenant adv. Beaucoup. [Se place en fin de phrase, sans complément : il n’y en a pas tenant. On ne dirait pas : il y a tenant de monde].

Téne n.f. Terrier de renard ou de blaireau.

Terjié n.m. Secteur, coin, région.

Terrié n.m. Terreau.

Terzé n.m. (pl. terziau) Ensemble de 5 à 9 gerbes de blé, dressé sur le champ en cheminée pour parfaire le séchage.

Teû adj. Tordu. [Dans une querelle de voisinage avec Léonie Gesret, le plaignant, un peu contrefait, prétendait connaître le droit. Il s’entendit répondre : Ta ! T’es ben teû pour connaître le dret !].

Teurte n.f. Zool. Tourterelle.

Tiller v. Salir de boue, enduire une ruche de boue.

Tirer v. 1- Tirer (même sens qu’en français). 2- Traire. Tirer les vaches.

Tomelle n.f. Voir mulon.

Toret n.m. Taureau.

Tornette n.f. Spatule servant à retourner les galettes.

Torneyante adj. Tournoyant. Eun’ cave torneyante : un trou à remous dans la rivière.

Tosser v. Envoyer un coup de tête, (par ext.) cogner. Les moutons tossent. J’m’ai tossé dans l’meub !

Tôter v. Soigner, dorlotter. Syn trucher.

Toucher v. Rassembler le bétail pour le conduire au marchand. [PLI 1983 et 2000]. Celui qui exécute l’opération est le touchou. Toucher la vache : la faire rejoindre les autres dans le troupeau.

Touchou n.m. Voir toucher.

Touiller v. Salir. L’bas d’tes braies est tout touillé.[Se dit plutôt dans le sens de mouillé par la rosée. Sali par la boue se dit tillé].

Tourjou adv. Toujours.

Tourou n.m. Verrou.

Tout comm’ ! exclam. Tout de même !

Touzer v. Tondre.

Travailler v. Endurer les souffrances de la maladie, de l’agonie [entendu en 1977].

Treï n.f. Zool. 1- Truie [mot ancien remplacé par coche. 2- Cloporte.

Trémouène n.f. Botan. Trèfle violet [ne se dit pas pour les autres variétés de trèfle].

Tricant n.m. Longue trique de plusieurs mètres de long.

Tripot n.m. 1- Dépôt restant au fond d’un récipient (par ex. d’une bouteille de goutte dans laquelle ont macéré des fruits). [JR. Serait à vérifier auprès d’un ancien]. 2- Cuisine. Faire le tripot : faire la cuisine, la vaisselle.

Trou n.m. Grosse tige ou petit tronc. Un trou d’chou.

Trucher v. Voir tôter.

Tuer 1- v.intrans. Tuer et dépecer. Tuer l’cochon. 2- v.trans. Se dégrader [se dit surtout du cidre qui noircit au contact de l’air : le cid’ s’est tué].

Tuet n.m. Tuyau (par ext. : œsophage). [Se dit sous cette forme (RT) plutôt que cuet (JR)].

(c) Jean-Marie Renault, 2008-2021

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.