Glossaire de parler de Trémeur

Jean RENAULT, édition 2007

 

H

Halant adj. Voir haler. Fig. Courageux, énergique : un gârs bien halant. S’emploie souvent au négatif : d’un fainéant, on dit : Il est pas halant !

Haler v. Exercer un effort de traction.

Haltabou n.m. Agitation, surmenage : Y marient lou fille apres-d’main, y sont tout en haltabou ! [se disait au Lion d’Or].

Hannée n.f. Contenu des hannes.

Hannes n.f.pl. Pantalons [Jugon, Plestan,…] ; par ext., tous les vêtements [Trémeur].

Hanoche n.f. Trique, gourdin.

Harasser v. Cuire des châtaignes.

Harassouére n.f. Poêle percée pour la cuisson des châtaignes.

Harde n.f. 1- Individu ou animal méchant : une vilaine harde. 2- Vêtement.

Hardi adv. Beaucoup : J’avions récolté des pommes, mais j’n’en avons pus hardi ! Syn. Vengeance ! (v. ce mot).

Haricoté adj. Bossu, voûté (entendu en 1977).

Haricotier n.m. Se dit de celui qui ne sait pas s’organiser dans son travail : « Commence tout et n’finit ren ! ». Syn. Bouinou.

Harouillard adj. Celui qui parle plus qu’il n’agit.

Hart n.m. Lien serrant un fagot, fermant une barrière, liant une gerbe [figure dans ce sens au Petit Robert, éd. 1970, avec la mention vieux ou dialectal].

Atta Voir Atta.

Hav’ron n.m. Folle avoine, avoine sauvage [Havresac signifiait en 1672 « sac d’avoine », in Petit Robert, éd.1970].

Hayter, Hèter v. Plaire, en général à la forme pronominale : Je me hayte ben ici ! La musique-là me hayte bien ! [se trouverait dans Rabelais].

Héche n.f. Barrière faite de branchages et d’épines fermant un jardin.

Herbe à cinq coutures n.f. Plantain en général [en français : plantain lancéolé].

Herpon n.m. Longue scie à deux manches, de 2 m de long, destinée à abattre les arbres.

Herponner v. Scier au herpon.

Herquélier n.m. Personne sur le travail de qui on ne peut pas compter (JR). [Selon RT, se disait plutôt vers Le Gouray et Plénée].

Hignette n.f. Scie en croissant munie d’un long manche, destinée à couper les hautes branches.

Hiquet n.m. Hoquet.

Hobler v. Secouer un arbre pour en faire tomber les fruits.

Hors-bordien n.m. Etranger, personne venue d’une autre commune, d’une autre région.

Houde n.f. Entrave destinée à enhouder les vaches (v. ce mot).

Houette n.f. Binette de jardinage.

Houre n.m. Bélier. Tête de houre : têtu.

Houre (à c’t’) adv. Actuellement, « à c’t heure ».

Hourette n.f. Repas de la matinée.

Houretter v. Dix-heurer, casser la croûte dans le champ ou sur le lieu de travail.

Houssa n.m. Houx.

Houssine n.f. Baguette flexible [figure au PLI 1910 et Petit Robert éd. 1970].

Housté, houzé adj. Habillé (péj.). Regarde comment tu es housté [Augustine Renault à son fils Jean]. A Trémeur, se dit plutôt houzé [mot également entendu à Rennes en 1977].

Hûcher v. Crier fort : Ne hûche point d’méme ! [signalé dans Robert éd 1970 : appeler en criant ou sifflant, mot de vénerie]. Cf. breton huchal.

I

I pr. Il [quand se situe devant une consonne, sinon se dit il].

J

Ja n.m. Geai.

Jalle n.f. Schiste.

Jan n.m. Jonc.

Jan-naw n.f. [prononcer jean-nao] Lieu planté d’ajonc. [Souvent écrit Janée ou Janais en toponymie (cf. l’usine automobile de La Janais, près de Rennes), graphie ne respectant pas l’exacte prononciation].

Jan-note n.f. Petit tubercule à fleur en dentelle.

Jaser v. Babiller.

Javelle n.f. Quantité de blé noir formée de quatre poignées, mise à sécher. Quatre javelles forment une brassée, quatre brassées forment un faix que les hommes portent souvent au dos (RT). [figure au Robert, éd. 1970].

Jav’ler v. [de javelle]. Mettre la paille ou la récolte à sécher au soleil (JR). Mettre en javelles (v. ce mot).

Javon n.m. Jeune domestique de 12 à 16 ans.

Jâw n.m. Jars. Patte de jâw : patte d’oie (carrefour).

J’tant adj. Généreux. I n’est pas j’tant : il est avare.

Jointrée n.f. Ce que l’on tient entre les deux mains réunies : Va t’en donner eun’ jointrée d’avouéne ès ch’vaux.

Jouc n.m. Barreaux ou planche où montent les poules pour passer la nuit.

Jouquer v. Se percher. Tu es jouqué là-haut, tu vas cha ! : tu es perché là-haut, tu vas tomber ! Il ‘tait jouqué su’l dernier rolon d’l’échelle. [cf. français jucher].

Jour n.m. Unité de surface foncière d’environ un demi hectare (à Trémeur : 48 ares). [Origine : surface pouvant être labourée pendant une journée par un cheval].

Jozé n.m. Colporteur « arabe » (probablement d’origine très diverse) circulant dans la campagne.

Jus n.m. Purin.

(c) Jean-Marie Renault, 2008-2021

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.