Glossaire de parler de Trémeur

Jean RENAULT, édition 2007

 

 

B

Bâche n.f. 1-Filet, havenet d’un diamètre d’environ 1,50 m et d’une profondeur de 2 à 3 m avec lequel on peut barrer la rivière. Le poisson, effrayé par les ribots (voir ce mot), se fait prendre. 2-S’utilise aussi dans le même sens que le fr. bâche.

Badie n.f. Cerise.

Badier n.m. : cerisier.

Bâgoul n.m. 1-Personne bâillant aux corneilles. 2- Personne venant le soir danser à des noces auxquelles elle n’est pas invitée.

Baiser v. 1-Etre baisé : se faire attraper. Il a été ben baisé. (Fr. argot.) 2-J’vais t’baiser : je vais te battre (enfants entre eux).

Baisure n.f. Marque restant entre deux pains qui se sont touchés pendant la cuisson. On dit aussi baisolure.

Baisolure n.f. Voir baisure.

Balette n.f. Belette blanche.

Balotte n.f. Balle à jouer des filles, souvent en laine.

Bancelle n.f. Siège de deux ou trois places, placé près du foyer de la cheminée, comprenant un tiroir destiné à recevoir les allumettes, les chiffons et les chaussettes ;

Banne n.f. Charrette à ridelles pleines destiné à transporter des matériaux meubles (sable).

Bannies n.f. Annonces diverses faites à la sortie de la messe. S’emploie en général au pluriel.

Banni v. 1-Annoncer par les bannies. 2-Publier les bans du mariage. 3-Par extension, colporter : Faut pas aller l’banni partout.

Banquette n.f. Fossé longeant la route.

Baratte n.f. 1-Nénuphar jaune (Nuphar luteum), en raison de la forme du fruit. Le nénuphar se dit aussi volette (v. ce mot). 2-S’utilise dans le même sens que le fr. baratte.

Barbâchou n.m. Enfant au visage barbouillé, par exemple de confiture.

Bardet n.m. Abordée (v. ce mot) permanente : Le bardet du moulin du Gravier.

Barriére n.f. S’utilise dans le même sens que le fr. barrière. Comme l’échalier (v. ce mot), elle est construite en bois. La brêche et la héche (v. ces mots), en revanche, sont constituées de branchages et d’épines.

Battoué n.m. Battoir à laver le linge (se disait aussi à Brest avant la guerre de 1939).

Batt’ de la hann’ v. Se traîner, « traîner ses guêtres ». Il bat d’la hann’ par derr’ les aut’ : il a du mal à suivre.

Bédouauw n.m. Blaireau. S’rouler comme un bédouauw : se rouler par terre, en colère.

Bédouf n.f. Désignent les cloques de la peau, par exemple dûes à une brûlure : les bédouf’.

Bédouflé adj. Boursouflé : Il avait la goule toute bédouflée.

Bédrin n.m. Pou du mouton.

Bélinge n.m. Sorte de drap.

Belluette n.f. Etincelle. On dit aussi buette (v. ce mot). C’est venu d’un coup, je n’ai vu que belluettes.

Belluetter v. Se dit du feu qui fait des buettes (v. ce mot). La vue me belluette : la vue me trouble.

Bénéfice expr. Rire tout le bénéfice : rire de bon cœur.

Bêr n.m. Berceau. Se disait aussi dans le Finistère.

Berholu adj. Se dit d’un chemin plein de creux et de bosses. Le chemin berholu est celui où marchent les bêtes. La grande berhole : la grande sotte (se dit des gens et des animaux).

Berjon n.m. Sillon qui n’est pas tracé droit, soit par la maladresse du paysan, soit en raison de la configuration de la parcelle. Par extension, champ présentant de tels sillons. Un clos en triangle est tout en berjons. Le Clos Cillard était appelé le Berjon Cillard (R.T.).

Berlingauw n.m. Bigorneaux.

Bérouett’ n.f. Brouette. On disait plus rarement boutsoule, mot plutôt utilisé à Plumaugat.

Béruchet n.m. Roitelet (nom commun du troglodyte). D’un enfant qui mange trop peu, on dit : Il mange comme un béruchet. (R.T.).

Bétiâ n.m. Bétail.

Beuner v. 1-Pousser comme un bœuf (R.T.). 2- Se débrouiller mal (entendu dans ce sens en 1977).

Bezioux adj. Chassieux. Il a les yeux tout bezioux.

Biard adj. Bai (couleur).

Biâtrie n.f. Céréales au stade d’herbe (se dit encore). Je n’sais pas si la biâtrie s’ra belle, mais elle a belle apparescence. Y’a d’la bonne biâtrie.

Bié n.m. Blé.

Bien d’mêm’ expr. Etre bien d’mêm’ : être gai, un peu « parti ».

Bigaille n.f. Ensemble de petits éléments. J’avons été à la pêche, mais j’n’a/vons pris que d’la bigaille.

Bineau n.m. Ventre (entendu d’une personne âgée).

Binette n.f. Panier en paille assemblé avec de l’écorce de ronce.

Biquion n.m. Chevreau.

Bit n.m. But.

Bitter v. Toucher. Tu m’as bitté !

Blond adj. Alezan (couleur).

Blosse n.f. Prunelle (fruit). Cf. breton Bolos. [Dans le Finistère, blos désignait ce fruit].

Bôe n.f. Boue. Désigne surtout la boue solide.

Boeu n.m. (pron. Beu) 1-Taureau. 2-Cynnorhodon, fruit de l’églantier.

Bois d’chien n.m. Fusain d’Europe (Evonimus europaeus).

Boise n.f. Baguette de bois servant principalement aux usages suivants : 1-pousser les tampons d’étoupe dans les pistolets en sureau. 2-munie d’une bobine, guider les cerceaux à jouer. 3-en coudrier fendu, compter à l’aide des fentes la quantité de pain qui reste à prendre chez le boulanger, pour une quantité de blé donnée à l’origine (fut remplacée par des tickets).

Bol n.f. S’emploie dans le même sens qu’en fr., mais au f. Une bol.

Bombarde n.f. Dame-jeanne en terre d’une contenance de 2 à 6 l, qui servait à emmener le cidre aux champs.

Bonhomme n.m. Jonquille. S’emploie plutôt au pluriel : des bonshommes (R.T.).

Borgnasser v. Se dit des fleurs de certains pommiers qui disparaissent à peine écloses, tout en étant fécondées.

Botter v. Butter. Botter les patards (v. ce mot).

Boucard n.m. Outil à deux dents servant à arracher les pommes-de-terre.

Bouchon n.m. 1-Faisceau de tiges de fragon utilisé pour nettoyer les chaudrons. 2-Bouchon de paille pour nettoyer les chevaux. (R.T.).

Boudet adj. Gentil, mignon (enfant).

Boudicher v. Avoir « un cheveu sur la langue ».

Bouède v. Bouillir. Je n’ai fait que quère (v.ce mot) et bouède a/matin.

Bouée (La) n.f. L’Abbaye (lieu-dit).

Bouette n.f. Betterave.

Bouet’ adj. Légèrement ivre.

Bouis n.m. Buis (Buxus sempervivens).

Bouillon n.f. Boue.

Bouillonnoux adj. Couvert de boue.

Bouillotte n.f. Alambic.

Bouiner ou bouéner v. S’occuper sans résultat palpable. Réaliser un travail mal fait, sans goût.

Bouinou ou bouénou n.m. Homme qui bouine (bouéne). Voir aussi : haricotier.

Boulin n.m. Cavité située en hauteur dans le foyer de la cheminée, dans laquelle on entreposait les allumettes.

Bourder v. Caler (moteur), bloquer, étouffer. Se dit des attelages de chevaux.

Bourlet ou bourlé n.m. Grosse bille, calot.

Bourlette n.f. Fauvette. Par extension, semble désigner divers passereaux (R.T.). Bourlette rouge : rouge-gorge.

Bourrier n.m. Amas d’ordures (entendu d’une personne âgée). Se disait aussi à Brest.

Bouter v. 1-(J.R.) Se bouturer, prendre racine. 2-(R.T.) Réalisation d’une taupinière par une taupe.

Boutique n.f. Récolte (produit récolté).

Boutsoule n.f. Brouette. En’ boutsoule : une brouette. Ce mot est confirmé par des personnes très âgées, mais le mot bérouette prévaut (R.T.).

Bouquier v. Mettre une pièce de fer dans le groin des cochons lorsqu’ils ont tendance à fouir dans le sol. Bouquier un pourcet. Le mot boucler est correct en fr.

Bousine n.f. Vessie.

Brâ(o) n.m. 1-Brisoir, machine à débarrasser la fin du lin de la cellulose après rouissage et séchage. 2-Brâ d’chérette : graisse durcie autour du moyeu des charrettes, servant parfois à colmater les fentes de fût (R.T.).

Braies n.m. Pantalon. S’emploie toujours au pluriel.

Bran n.m. Son de céréales.

Branée n.f. Nourriture des porcs, composée surtout de son et de pommes-de-terre.

Brarie n.f. Action de brayer (v. ce mot).

Brayer (J.R.) ou bréyer(R.T.) v. Traiter le lin avec le brâ.

Brébant n.f. Charrue brabant.

Bréche n.f. Barrière constituée de branchages et d’épines. Voir aussi : héche, échalliers.

Brére v. Pleurer.

Bricoli n.m. Pousse de choux fourrager. En Ille-et-Vilaine, c’est une variété de chou-fleur.

Brim’ n.f. (s’emploie généralement au pluriel) 1-(J.R.)Arêtes de poissons. 2-(R.T.)Barbes piquantes de paumelle (v. ce mot).

Brindelan n.m. Hanneton.

Bro n.m. Piquant.

Broche n.f. Aiguille à tricoter.

Brocher v. Tricoter.

Brousséï n.m. Buisson, touffe de noisetiers, roncier.

Broussette n.f. Mâche, doucette (Valerianella sp.).

Bru n.m. Bruit : Ça mène du bru comme du monde, dit par une femme parlant des rats dans son grenier.

Brunder v. Ronfler, tel un hanneton ou une machine à battre.

Budot adj. Naïf, sot, pas dégourdi.

Buée n.f. Lessive. Mener la buée : faire la lessive. Buée se disait aussi à Brest.

Buette n.f. Etincelle : Des buettes de feu jaillissent du foyer. On disait parfois belluette (v. ce mot).

Buffer v. Arrêter de souffler. Se disait encore en 1982.

Busson n.m. Buisson.

Buzoter v. Ne pas avancer dans son travail, ou faire un travail sans conviction. A peu près synonyme de haricoter (v. ce mot).

(c) Jean-Marie Renault, 2008-2021

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.