· 

K comme... Kenavo !

 

Il aura fallu que les éléments océaniques se déchaînent pour mettre à terre, dans une amplitude rare, d'innombrables arbres, poteaux et toitures dans notre cocon finistérien. En une nuit de folle tempête, mon secteur a été ravagé. Sous une charpente grinçante mais vaillante, notre maison était un dernier rempart que le vent n'a pas osé emporter.

 

L'un des sept barrages d'arbres, au matin du 2 novembre (photo JMR)

 

La désolation du matin laissa loin derrière mon plaisir de participer au Challenge AZ : chemin bloqué en sept barrages de troncs amoncelés, poteaux téléphoniques cassés, ligne électrique au sol. Plus de courant, de réseau, de chauffage durant neuf longues journées et nuits. Les volets roulants bloqués en position fermée transformaient chaque maison du hameau en d'obscurs refuges.

 

L'obscurité permanente n'empêche pas de se laisser aller

à quelques photos d'intérieur... (photo JMR)

La durée de la coupure eût raison de ma participation au challenge : sans PC alimenté et sans accès à Internet, mon opiniâtreté dût hélas battre en retraite.

 

Je profite de ce 13 novembre pour refaire surface et donner signe de vie : tout va bien pour nous et l'espoir nous a repris depuis deux jours.

 

Mais, à l'évidence, le train du challenge est parti trop loin pour moi cette année. De contributeur, je vais me muer en lecteur assidu des beaux textes que je vois passer.

 

Ce n'est que partie remise :  si je dois aujourd'hui dire KENAVO (au revoir, en breton) au challenge, j'ai déjà pris rendez-vous pour une participation au Challenge 2024. Je suis dans les starting-blocks !

 

 

Un très grand merci pour vos précieux messages de sympathie durant tout cet évènement, et un grand bravo à tous les participants auprès desquels je trouve de belles pépites de lecture.

 

Jean-Marie            

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

(c) Jean-Marie Renault, 2008-2023

Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.